• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Catégories

  • Méta

  • Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter

    • Album : grenoble
      <b>p1000722.jpg</b> <br />

Peut on continuer à faire confiance aux journalistes

Posté par admin le 8 mars 2009

Peut on continuer à croire les journalistes ?

Je ne veux pas ici rentrer dans le débat du journaliste complice de l’état, et l’accompagnant dans ses mensonges, inventions et contre vérités.
Ce n’est plus à prouver et des sites comme acrimed font ça très bien

Ce que je souhaite relever (de façon néanmoins corollaire), est la façon de plus en plus incroyable avec laquelle ces derniers, sans aucune enquête, sans la moindre réserve et sans la moindre capacité d’analyse se jettent sur le moindre fait divers qu’ils nous retransmettent en copié-collé et tous de la même manière et avec le même vocabulaire

Pourquoi tant de journaux existent ils puisque chacun ne fait que recopier bêtement la même dépêche AFP, elle même souvent issue des services de l’etat

Pourtant ces dernières années, les preuves manifestes et avérées d’informations totalement fausses et inventées se sont accumulées.Si dans mon métier j’avais commis autant de fautes professionnelles et en admettant que je ne me sois pas fait virer, j’aurais tout au moins remis en cause ma façon de faire mon travail!

Quelques exemples anciens auraient pourtant du les inciter à plus de prudence d’honnêteté et de sérieux dans leur façon de faire ce travail « dangereux  » car propice à toutes les manipulations et à tous les excès
Souvenons nous

janvier 2003, le rabbin Fahri dit avoir été agressé et sérieusement blessé à l’arme blanche par un homme casqué ayant crié en prenant la fuite « Allah akbar », après avoir reçu des lettres de menace
Les journaux ont relayé l’info sans la remettre en cause alors que  la seule source était les infos de « la victime »
Les politiques de droite et de gauche, nous ont sorti le grand jeu et les déclarations essentielles
L’enquête a conclu à un « auto-attentat »
Pour d’autres faux attentats antisémites relayés par la presse lire ici:
http://www.alterinfo.net/Les-fausses-agressions-antisemites,-delits,-crimes-ou-vulgaire-propagande-sioniste-_a26038.html

En 1994, une jeune femme accompagnée de sa petite fille dit s’être fait agressée dans le RER devant 20 personnes indifférentes à ses cris par 6 jeunes.
Ces jeunes, dit elle l’ont brutalisée, coupé son jean avec un couteau et lui ont dessiné une croix gammée sur le ventre, la prenant pour une juive.
Personne ne s’étonne de ce fait divers peu crédible, sans preuve, sans témoin, et toute la presse (et les politiques unanimes) relatent tel que ce fait divers, tout en en analysant l’horreur et le rattachement à un antisémitisme à la mode
Journalistes et politiques nous chantent pendant trois jours le refrain de l’horreur
Trois jours plus tard, la police (plus professionnelle, en l’occurrence !!) finit par faire avouer à la victime le mensonge: aucune agression et une histoire totalement inventée
Voir résumé complet ici:
http://www.au-troisieme-oeil.com/index.php?page=actu&type=skr&news=6347

En mars 2002 un « vieillard « , Paul Voise affirme s’être fait très violemment agressé par « des jeunes « .
Il exhibe dans la presse ravie et qui en redemande son visage tragique tuméfié, sa maison brûlée, sa vie foutue……et on apprends (difficilement), plus tard que la aussi tout était faux et inventé
La encore, presse et politiques nous ont inondé de commentaires sur cette affaire « ignoble », validée comme réelle sans aucune précaution et tombant à pic pour personnifier la campagne sécuritaire en cours cette année là,( et ayant d’ailleurs fortement participé au duel Le Pen-Chirac  au deuxième tour de l’élection présidentielle)
Analyse ci:
http://www.ldh-toulon.net/spip.php?article509

En 2003 Dominique Baudis et des notables toulousains sont pris dans la tourmente d’une affaire comme la presse les aime : notables dépravés, viols,tortures et meurtres
La encore la presse relaie sans discernement ni contre enquête et un an et demi après, on se rend encore compte que tout était inventé.
Nombreux dossiers sur le net

Evidemment, il y a l’affaire « Outreau » pour laquelle les journalistes ont repris méticuleusement les infos venant du juge et ou personne ne s’est étonné qu’un immeuble entier ait pu violer des enfants pendant des années, et pour laquelle des innocents ont étés emprisonnés des années et ont eu leur vie brisée et exhibée dans la presse
Aujourd’hui la même presse n’a pas de mots assez durs contre le juge , mais à l’époque quel journaliste a relevé les incohérences de l’affaire et combien ont tenté une voix discordante, si heureux d’avoir en France une affaire aussi sordide que la précédente en Belgique
Gilles Perrault dans son livre sur l’affaire Ranucci disait déjà à l’époque:
« Dans une affaire aussi grave, où une enfant a été assassinée et un jeune homme décapité, vous n’avez pas intérêt à raconter ou à écrire n’importe quoi. ».
Beaucoup d’analyses édifiantes sur le net sur Outreau

Deux professeurs, l’un accusé de pédophilie par un élève (prof d’éducation physique en 1997), l’autre (professeur de sciences physiques en 2008),de coup violent par un autre, ont aussi été mis en cause dans la presse et se sont tous les deux suicidés, incapables de supporter ces accusations publiques.
L’un avait parallèlement des problèmes familiaux
Après ces suicides les deux élèves ont reconnu leurs mensonges.
dans les deux cas la presse avait privilégié le témoignage des élèves
lire ici
http://pasidupes.blogspot.com/2008/10/le-professeur-qui-stait-suicid-sur-la.html
http://m.marianne2.fr/index.php?action=article&numero=134634#1

Je pourrai citer des exemples identiques pendant des pages et des pages et encore en me limitant aux uniques faits divers

Plusieurs constantes sont à noter

L’incapacité des journalistes à se livrer à un travail d’investigation personnel
Leur incapacité à résister à la pression d’une opinion manipulée
Leur incapacité à ne pas se faire eux même manipuler
Le fait de céder aux modes « accusatrices » conjoncturelles
L’adéquation du fait divers avec une situation sociale difficile et favorable à la désignation de boucs émissaires
Le coté « hurler avec les loups » pour ne pas se mettre un lectorat potentiel à dos
L’unicité des sources d’information et la répétition mot pour mot de la source désignée comme seule authentique
Leur incapacité à « s’excuser » de leurs erreurs même les pires
La disparition totale de déontologie
Leur incapacité à tirer les leçons de leurs erreurs et à ne pas les reproduire
Leur incapacité à fournir à leur lectorat toutes les informations lui permettant de se faire sa propre idée

Dans les domaines politiques, économiques, scientifiques, et sociétaux leurs pratiques sont exactement les mêmes

Relais des dogmes politiques économiques scientifiques et sociétaux imposés par les dirigeants actuels sans analyse, recul, distance ou critique
Relais des doctrines officielles dans tous ces domaines

Depuis novembre nous avons sous les yeux le pire exemple de leur obéissance:
L’affaire Tarnac, pour laquelle nous avons assisté à un délirant et nauséabond accompagnement servile des informations et analyses distillées par le ministère de l’intérieur (allant jusqu’à employer la novlangue de la ministre et participer physiquement aux arrestations)

Idem pour les analyses tardives et volontairement limitées à la « réclamation de 200 euros » au sujet du mouvement beaucoup plus complexe de la Guadeloupe

En conclusion pessimiste de l’irrémédiabilité de la situation
Tout récemment:

Un enfant de 5 ans poignarde sa soeur qui refusait de le laisser jouer à un jeu vidéo
Analyse de la presse : aucune
Questions à un psychologue, par exemple : aucune
Enquête: aucune
Pourtant tout faisait penser à une mystification
Résultat …..c’était faux, une invention de la mère, elle même responsable
De plus l’histoire de cette mère qui en arrive là, aurait pu être analysée comme révélatrice de la détresse d’un nombre de plus en plus inquiétant de personnes qui « n’y arrivent plus »
Au lieu de ça on nous dit simplement : »les autorités lui ont retiré ses enfants », la laissant seule devant sa misère morale et la laissant en position de coupable d’infanticide

Des lettres anonymes menacent des hommes politiques
Une des lettres est publiée
Elle contient des fautes d’orthographe
Cette lettre est elle analysée,soumise à l’analyse d’un linguiste? d’ un psychologue? non

Quelle analyse est elle fournie, celle d’Alliot Marie: l’oeuvre d’un déséquilibré sûrement ancien militaire.

Pourtant quand on lit attentivement la lettre en question on s’aperçoit que les fautes d’orthographe sonnent faux par exemple, laissant planer un doute sur elle (la lettre est disponible sur le site du monde) On arrête le lendemain de la publication de la lettre un « informaticien-ancien militaire » dénoncé par sa femme qui avait trouvé des similitudes avec des courriers qu’il lui a envoyé.

La presse obéissante est bizarrement présente lors de l’arrestation, ne nous montre pas l’homme mais nous montre son appartement et ses voisins, le présente comme un coupable potentiel crédible, (donc un déséquilibré, merci pour sa future vie dans son quartier!!), pour finalement plus tard nous dire, comme on s’y attendait, ben c’était pas lui! C’était une manoeuvre de sa femme

 

A suivre…………………..les prochains flagrants-délits d’incompétence, mensonges et alignements aux vérités officielles

sabazios

Publié dans actus, medias | Pas de Commentaire »

 

kaleidoscope |
Vol d'un voilier et persécu... |
La 5ème Batterie du 16ème G... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Presse et le Temps
| Cupidon - Aide aux rencontres
| VISION HUMAINE